Les douze Césars par Suetonius

Histoire romaine ancienne Histoire architecturale Architecture Histoire Structures politiques Suetonius Les douze Césars

Un regard sur les triomphes et les tragédies des douze premiers empereurs de l'Empire romain

Les douze Césars par Suetonius

Acheter Book - The Twelve Caesars par Suetonius

Quelle est l'intrigue du roman The Twelve Caesars?

Les douze Caesars (121 CE) sont l'une des œuvres biographiques les plus vives jamais écrites et est considérée comme l'une des plus grandes œuvres de littérature jamais créées. Il raconte la vie des individus qui détenaient une autorité ultime à Rome après la transition de la ville d'une république à un empire en 27 avant notre ère, et est parfois opiniâtre, spectaculaire et dramatique. Suetonius connaissait intimement la vie du tribunal, ayant été secrétaire privé de l'un de ces empereurs, Hadrien, à un moment de sa carrière. À la suite de ses recherches, il est en mesure de donner un aperçu des points élevés et des points bas des premières années de l'Empire, et d'éclairer à la fois ses vertus d'empereurs prétendument surnaturelles et leurs lacunes trop humaines dans le livre The Douze Caesars .

Qui est qui lit le livre The Twelve Caesars?

  • Enthousiastes et classiciens de l'histoire
  • Les fans de théâtre et d'intrigue aimeront ce livre.

Qui est exactement Suetonius?

Gaius Suetonius Tranquillus est né en 69 CE dans une riche famille romaine. Il était le fils d'une riche famille romaine. En plus des biographies de personnes éminentes de son époque, il a publié des études sur un large éventail de sujets, y compris le rôle joué par les courtisanes dans la vie politique, la poésie et la culture romaine. Il était également chercheur et penseur prolifique. La Cour impériale a également été signifiée par Suetonius tout au long des règnes des empereurs Trajan et Hadrien, entre autres. Le livre le plus connu de Suetonius, The Twelve Caesars, a été écrit en 122 CE, ce qui en fait son ouvrage le plus récent.

Qu'est-ce qui y a exactement pour moi? Les dirigeants de Rome étaient des gens fascinants, et ce livre raconte leur histoire.

L'Empire romain, qui s'étendait du nord de l'Angleterre au désert du Sahara, du Portugal au Moyen-Orient, a été l'un des empires les plus puissants de l'histoire, s'étendant sur une vaste zone. Et au centre de ce vaste empire, un seul homme qui avait un contrôle total sur tout: l'empereur. Les dirigeants de Rome peuvent être gentils ou terribles, compatissants ou cruels, rationnels ou dérangés; Ils pourraient même être fous. Dans ces notes, nous allons jeter un œil aux empereurs de Rome, avant tout, comme vu à travers les yeux de Suetonius, l'historien romain. Nous examinerons leurs succès et leurs tragédies, leurs folies et leurs vices, et tout le reste. C'est une histoire fascinante. Alors commençons cette fête. Parmi les sujets abordés dans ces notes, c'est comment César a obtenu une autorité complète, pourquoi tant d'empereurs sont morts prématurément, et comment l'idée que Nero a tripoté pendant que Rome a brûlé.

Julius Caesar était un leader dur et ambitieux.

Cette scène a lieu vers 85 avant notre ère, lorsqu'un jeune enfant de 15 ans pleure la perte de son père. À la suite de la mort du patriarche de la famille, le jeune a pris le relais de son domicile. Julius Caesar était son prénom. La maturité est une période difficile dans le monde. Rome est englouti dans une guerre civile entre les populistes plébéiens et une aristocratie conservatrice qui dure depuis des décennies. L'aristocratie a été victorieuse après une bataille sanglante. Sulla, un commandant conservateur, a été nommé le premier dictateur du pays. César, le neveu de l'un des dirigeants les plus renommés des populistes, Gaius Marius, est devenu une cible potentielle en conséquence. Il avait été privé de son héritage et avait été contraint de se cacher en conséquence. Sulla le pardonne finalement, mais il le fait avec une teinte de terreur dans sa voix alors qu'il livre sa proclamation. César, affirme-t-il, avait toutes les caractéristiques d'un homme qui a un jour porter la République à genoux. Il n'est pas entièrement incorrect.

César n'attend pas de voir si Sulla change d'avis sur le pardon, et il n'en a pas à faire. Il a quitté Rome pour servir dans l'armée de la République. Cependant, en 78 avant notre ère, le dictateur était mort et César était revenu au pouvoir. Le jeune gars, comme son oncle, est un populiste ardent qui se trouve également être un grand orateur public. Ces années l'ont vu s'établir comme un justicier contre la corruption d'élite ainsi que un défenseur des gens ordinaires dont il s'est battu dans les tribunaux et les tribunaux de Rome. César est un adversaire brutal, car toute personne qui le traverse découvre rapidement.

Lorsqu'il est enlevé par des pirates tout en traversant la mer Égée, il indique clairement qu'il veut dire des affaires. Ses ravisseurs veulent 20 talents d'argent en échange de sa libération. César est indigné par ce nombre, qu'il considère comme beaucoup trop bas. Il insiste pour l'augmenter à 50 talents, soit plus de 3 000 livres d'argent. Ils le font et la rançon est versée aux pirates. Cependant, ce n'est pas la conclusion de l'histoire. Après avoir été capturé, Caesar promet à ses ravisseurs qu'il retrouvera et tuera chacun d'eux dès qu'il sera libéré. Ils croient qu'il plaisante, mais il est vraiment sérieux. De retour à la Égée, il a construit une flotte de navires. César a suivi son engagement après avoir réussi à retrouver les pirates. Il les a assassinés et leurs cadavres ont cloué sur une croix.

En 69 avant notre ère, la carrière politique de Julius Caesar était déjà bien en cours. C'est l'année au cours de laquelle il a été nommé pour gérer les finances de la ville de Rome. Il, en revanche, s'agitait. Au cours de la même période, Alexandre le Grand avait conquis le globe entier. Qu'est-ce que, d'autre part, a-t-il accompli? Il y a eu quelques victoires ici et là, mais rien de vraiment historique. Cela va changer, cependant.

Julius Caesar était un génie militaire qui était aussi un grand orateur.

Face à l'autorité croissante de César, les conservateurs et les aristocrates commencent à exprimer leur inquiétude concernant son avenir. Il n'est pas difficile de comprendre pourquoi. Voici un jeune gars avec beaucoup de potentiel qui vient d'un milieu très radical et a une expérience militaire pour démarrer. De plus, il a l'oreille des classes de travail et des classes moyennes. Ensuite, il y a son penchant pour présenter des spectacles de gladiateurs, que beaucoup croient être un stratagème pour amasser une armée privée dans la capitale de la République romaine. L'idée d'utiliser ces guerriers pour agresser le Sénat et établir Caesar en tant que chef suprême a même été lancé dans certains trimestres. Les sénateurs effrayants ont rapidement décidé de passer une règle restreignant le nombre de gladiateurs que chaque individu pourrait conserver dans la ville de Rome. César en a pris le dessus. César, en revanche, n'avait pas besoin de sa propre armée personnelle. Il a ses vues sur l'armée de la République.

En 60 avant notre ère, Julius Caesar a couru pour le poste de consul, la position politique la plus élevée dans la cité-État de Rome. Les conservateurs mettent tout ce qu'ils ont pour l'empêcher de gagner. Même Cato, un sénateur réputé pour son intégrité, a soutenu l'achat de votes afin d'empêcher César de devenir président. Rien de tout cela n'a d'importance puisque César a été victorieux aux élections. Dans le cadre de sa première année en tant que consul, César s'est installé comme gouverneur de diverses provinces romaines, notamment Cisalpine Gaul dans le nord-est de l'Italie et de l'Illyricum, qui est maintenant en Serbie moderne et au Monténégro. Cela le place en charge directe de quatre légions, totalisant environ 14 000 soldats. Il a le sentiment fort que la grandeur est proche.

César a des capacités de leadership militaire exceptionnelles. Les hommes sous sa direction ne sont pas appelés troupes, mais plutôt comme des «camarades». À la suite de leurs pertes au combat, César a refusé de couper ses cheveux ou de se raser la barbe jusqu'à ce que les morts aient été ramenés en justice. Ce type de leadership génère la fidélité - ainsi que le courage - dans ses disciples. Un allié de César capture la poupe d'un navire ennemi pendant l'une des batailles de la mer. Une lame frappe dans sa main, la ratant. Sans peur, il monte sur le navire et, armé uniquement de son bouclier, pousse les attaquants du pont. Lorsque César est retourné à Rome avec ses troupes en 49 avant notre ère, il avait subjugé les tribus germaniques qui avaient envahi les frontières nord de la République. Après cela, une guerre civile éclate, avec César du côté gagnant cette fois. Il joue le rôle de dictateur et Wields Complete and total Authority.

Il détient à peine le pouvoir pendant cinq ans, mais il utilise ce temps pour changer fondamentalement le cours de l'histoire. Son règne a accéléré la chute de la République romaine et la montée de l'Empire romain à sa place. À partir de ce moment, les personnes qui peuvent prétendre être dérivées de César régneront sur la ville de Rome.

Octavian est un stratège rusé.

César est certain de sa propre signification pour la ville de Rome: "Si quelque chose m'arrive, une nouvelle guerre civile éclatera", déclare-t-il. C'est en 44 avant notre ère que sa prophétie se réalise, lorsqu'un gang de sénateurs lui poignarde vingt-trois fois dans la poitrine. Rome est au milieu d'une crise. Les adeptes plébéiens de César sont déterminés à venger leur héros, qui, selon eux, ont été assassinés par une aristocratie lâche. Les assassins se considèrent comme des héros à part entière. Ces individus ont empêché le dictateur Caesar de renverser la République et de s'établir comme souverain. La question est maintenant de savoir qui gouvernera Rome ensuite - un autre dictateur ou un empereur potentiel dans le modèle de César? Après la mort de César, il y avait trois successeurs potentiels sur le trône.

Brutus et Cassius, les sénateurs qui ont comploté l'assassinat de César, représentent un retour à la République d'Antiquité et la restauration du mode de vie romain. Le commandant, Mark Antony, un ami de César, était en faveur d'une autre dictature militaire. Ensuite, il y a Octavian, le fils adoptif de César de 18 ans, qui entre en scène. En quoi croit-il exactement? C'est difficile à dire, mais il est évident qu'il a une stratégie. Antony a utilisé la colère publique pour forcer Brutus et Cassius en exil en Grèce, où ils restent. Ils continuent d'être un danger, cependant, car on ne sait jamais quand ils peuvent être rappelés à Rome à la tête d'une expédition militaire. Afin de mettre fin à cette menace, Octavian et Antony se sont regroupés. Chaque homme mène une armée en Grèce, et dans la bataille de Philippi en 42 avant notre ère, les forces de Brutus et Cassius sont détruites par les Romains.

Après avoir assassiné Brutus, Octavian transporte sa tête à Rome, où il est placé au pied du monument de César. Sur le champ de bataille, il était tout aussi inflexible que son père adoptif à la maison. Dans un cas, lorsque les détenus en attente d'exécution se renseignent sur la possibilité de recevoir un enterrement honorable, il répond en suggérant qu'ils prennent la question avec «les oiseaux de charogne». Mais la paix qui avait été établie entre Octavian et Antony s'est effondrée quand Antony et Cléopâtre, les dirigeants de l'Égypte, sont devenus amoureux.

Octavian a réussi à persuader le Sénat qu'il s'agissait d'un précurseur d'un assaut contre la ville de Rome. Comment? Cléopâtre et César, en revanche, étaient également des amoureux. Césarion, Cléopâtre et César, le fils, est né à la suite de leur relation, et Cléopâtre l'a déclaré être le successeur légitime de César. De la perspective de Rome, il semble qu'Antony tentait d'utiliser cette affirmation comme monnaie de négociation. Les troupes d'Antony ont été battues par l'armée d'Octavian en 31 avant notre ère, avec l'approbation du Sénat. Antony et Cléopâtre se suicide tous deux et Césarion est assassinée. Après tout, il ne peut y avoir qu'un seul fils de César dans le monde. Après des années de conflit civil, la ville de Rome a retrouvé sa tranquillité. C'est Octavian qui sert de lynchpin de cette colonie. En 17 avant notre ère, après un peu plus d'une décennie de dictature, il a pris le nom Augustus et est monté à la position de l'empereur de la ville de Rome.

Auguste était un individu modeste et économe.

Après l'assassinat de Julius César, Augustus se déclare Imperator César Divi Filius - le commandant César, fils du Divin - et assume le titre de l'empereur César Divi Filius.Augustus semble recevoir un traitement favorable des dieux. La richesse qu'il a repris du trésor de Cléopâtre en Égypte a contribué à la finalisation de son accord de paix. Après la conclusion des guerres civiles, le commerce a prospéré. Encore une fois, la prospérité de Rome augmente et l'empire recommence à se propager. Cela marque le début du Pax Romana - la période de 200 ans de paix et de tranquillité romaine. À quoi ressemble la personnalité d'Auguste? Le fils du dieu César devrait être un tyran, ou à tout le moins pour être un homme rempli d'arrogance impériale, mais Suetonius dresse une image complètement différente de lui.

La résidence d'Auguste était sur la colline Palatine, l'une des sept collines de Rome qui a historiquement servi de résidence pour l'élite de la ville. Bien qu'il s'agisse d'un cadre approprié pour un empereur, sa résidence et son mode de vie se démarquent par rapport à ceux de ses voisins. Plutôt que le marbre, il a choisi de faire construire sa maison en brique simple. Il n'a pas le sol carrelé orné que les riches aiment, et les meubles sont aussi basiques et utilitaires que ceux observés dans les maisons des gens ordinaires.

Les habitudes de dépenses d'Auguste étaient également économes. Il ne s'habille pas dans le costume impérial ostentatoire qui est traditionnellement porté par les empereurs, optant plutôt pour les vêtements tissés à la main que sa femme et ses filles créent pour lui. Les buffets ne sont pas non plus son type de cuisine préféré; Au lieu de cela, il préfère la nourriture des gens ordinaires: du pain grossier, du fromage fraîchement pressé, des figues vertes et du poisson frais de la Méditerranée environnante. En ce qui concerne l'alcool, il ne boit jamais plus de trois verres de vin en une seule séance. Aaugustus, selon Suetonius, était un homme beau et élégant, même dans la vieillesse, mais il semblait insuffisant avec son apparence physique. Au point, le toilettage l'irrite parce qu'il interfère avec des questions plus importantes. Il ordonne à trois barbiers de couper ses cheveux ou de se raser la barbe en même temps afin de faire terminer ces tâches désagréables le plus vite possible. Augustus lit sa lettre pendant qu'ils travaillent.

Le trait le plus distinctif de l'empereur, en revanche, est son visage calme. Après avoir reçu une audience avec Augustus lors d'une campagne militaire dans les Alpes, un leader gallique aurait avoué qu'il avait l'intention de lancer l'empereur pour une falaise après avoir obtenu un public avec lui. Selon le chef, "J'aurais suivi mon plan si ce n'était pas à la vue de ce visage serein adoucissant mon cœur."

Caligula était le fils d'une divinité romaine.

Gaius César a remplacé Tibère comme empereur en l'an 37 CE. Les Romains ne connaissent pas très bien Gaius, ou Caligula, car il est plus connu - son surnom, "Little Boot", se traduit par "Little Boot" en latin. Ils connaissaient cependant - et aimaient - son père, Germanicus. Germanicus était l'incarnation de l'idéal de l'homme romain parfait tout au long de sa vie. Il était un brillant orateur en latin et en grec, et il a pu citer, à un coup de tête, les chefs-d'œuvre littéraires des deux langues sans hésitation. Outre sa capacité à gérer une épée, il était également bien connu pour sa bravoure et sa compétence dans les combats au corps à corps. Il était un citoyen modèle loin du champ de bataille, aussi élégant qu'il était au bon cœur dans ses interactions avec les autres.

Augustus avait envisagé de nommer Germanicus comme son successeur, mais en fin de compte, il a choisi Tibère comme successeur. Au moment où Germanicus est mort, en 37 CE, il était déjà décédé. Caligula était le seul à gauche. "Little Boot" devait entrer dans des chaussures énormes. Caligula a réussi à gagner l'affection du peuple romain pour son père. Les citoyens de la carrosserie se réunissent dans les rues pour le voir alors qu'il suit le cortège enterré de Tibère. Les spectateurs lui crient, en utilisant des mots d'affection tels que "Star", "Baby", "Pet" et "Chick", entre autres.

Caligula est devenue le troisième César de l'Empire romain lorsque le Sénat lui a massivement donné une autorité illimitée, l'établissant comme le troisième César de l'Empire romain. Au cours des premiers mois de son règne, il s'est imposé comme un roi populaire et compétent, et sa popularité a augmenté à partir de là. Pendant son règne, il a permis aux exilés de retourner à Rome, réconciliant les familles qui avaient été déchirées par la politique, et il a pardonné des condamnés qui avaient été accusés de crimes sous Tibère. En échange de l'élimination des impôts méprisés, d'énormes spectacles de gladiateurs et de course sont organisés pour le plaisir du grand public. Quelque chose, cependant, n'est pas tout à fait correct. Avant sa mort, Tibère a demandé conseil à un astrologue nommé Thrasyllus sur qui devrait le remplacer comme empereur. Caligula a été informée par Thrasyllus qu'il n'avait pas plus de chance de devenir empereur que de traverser le golfe de Naples sur ses deux pieds.

Caligula était hantée par cette prophétie. Puis il recueille tous les navires commerciaux sur lesquels il peut mettre la main et les ancre dans une ligne qui s'étend à cinq kilomètres de Baiae à Puleoli, deux emplacements sur les côtés opposés du golfe de Guinée. Les navires ont été embarqués et la saleté a été empilée sur eux, formant une «voie» artificielle à travers la mer pour faciliter l'expédition. Caligula a obstinément marché de haut en bas de cette construction bizarre pendant deux jours, complètement inconscient de tout ce qui l'entoure. Cela présiette le début de quelque chose de grand.

La disparition de Caligula représente le renversement d'un monstre.

À la suite de cette division, Suetonius divise le règne de Caligula en deux périodes: l'ère au cours de laquelle il gouvernait comme empereur, et la période pendant laquelle il a régné comme un «monstre». En fin de compte, c'est dans ce deuxième costume qu'il laisse son tampon sur les événements historiques. Caligula se considérait comme un dieu dans sa propre imagination. Il croyait que les Romains devraient le reconnaître, alors il a construit un temple dédié à sa propre divinité. Au milieu de la structure se trouve une statue dorée grandeur nature du monarque. Un cercle de sculptures des autres dieux est érigé autour de lui, leurs têtes retirées et remplacées par des ressemblances de leurs propres. La fierté de Caligula n'est cependant pas sa seule faute; C'est sa brutalité qui le distingue comme un véritable monstre. Il n'utilise rarement son autorité sans la maltraiter.

Considérez les personnages de Gaius Piso et Livia Orestila. Compte tenu de la position de Piso en tant que sénateur, il est naturel qu'il demande la bénédiction de l'empereur pour son mariage.Cecontre, lors de la fête des célébrations, Caligula exprime le mécontentement de quelque chose que Piso dit. Il demande ensuite à ses hommes de transporter Orestila à sa propre résidence, ce qu'ils font rapidement. Il la libère après quelques jours, mais après avoir découvert qu'elle prévoyait toujours d'épouser Piso, il l'excommonore de la ville de Rome. Après avoir appris qu'elle était la petite-fille d'une beauté renommée, l'empereur a ordonné l'exécution de Lollia Paulina, l'épouse d'un capitaine de l'armée consulaire nommée Gaius Memmius. Caligula, en revanche, s'était déjà lassée d'elle. Plutôt que d'expulser Paulina, il l'a interdite d'avoir à nouveau des relations sexuelles avec un homme.

Même la Césonie, la dame pour laquelle il semble avoir une véritable affection, est soumise à de graves abus. Il l'humilie devant ses amis et lui dit qu'il ne l'épousera pas jusqu'à ce qu'elle lui ait donné son propre enfant. L'annonce de la naissance et du mariage a été faite simultanément par Caligula au moment de la naissance. Au fil du temps, la soif de brutalité de Caligula a augmenté. Pour le moment, il suffit d'humilier les membres du Sénat, par exemple, en ordonnant aux responsables de se présenter pour des kilomètres derrière son char ou de menacer de nommer son consul général. Dans les jours suivants, il invite ceux qui l'ont insulté à venir devant lui dans ses chambres - ayant déjà secrairement ordonné leur assassinat à l'avance. À la suite de leur incapacité à arriver, il a fait l'observation occasionnelle selon laquelle ils devaient se suicider. D'autres fois, apparemment sur un coup de tête, il ferme les greniers, provoquant la faim des citoyens de Rome.

Ce genre de despotisme est intolérable. Des troupes mécontentes travaillant en collaboration avec les opposants politiques de Caligula au Sénat ont assassiné l'empereur de 28 ans en 41 EC. Citation "La brutalité de Caligula pouvait être vue dans tout ce qu'il a dit et fait, même pendant ses heures de loisirs, de plaisir et de banquet", écrit l'auteur.

Claudius: Un souverain qui semble improbable et inquiet.

Caligula a été assassinée! La nouvelle de son meurtre a atteint le palais impérial sur Palatine Hill dès sa reçue. Lorsque Claudius, l'oncle de Caligula, 51 ans, apprend la nouvelle, il suppose qu'il sera la prochaine victime. En effet, les coups d'État du palais entraînent souvent la mort de l'empereur et de ses parents les plus proches, ce qui a du sens. Claudius se cache derrière un rideau quand il entend des pas à l'extérieur du palais, indiquant que son temps est court. Ses pieds ont été découverts par un soldat. Il semble que le rideau a été retiré. Claudius se met à genoux, s'attendant à être frappé par une épée et demande pardon du public. Le marteau ne frappe jamais la cible. Au lieu de cela, le soldat exprime son admiration pour le nouveau souverain de Rome.

Jusqu'à présent, la vie de Claudius n'a pas été particulièrement joyeuse, ce qui est compréhensible. Certes, il a reçu de nombreuses distinctions - après tout, il est un descendant direct de Julius Caesar lui-même. Il n'a jamais été en excellente santé. Il a des convulsions épileptiques et des promenades avec un étrange mou, ce qui est inhabituel pour lui. Quand il parle, il bégale et bave, ce qui indique qu'il est excité. Tout au long de sa vie, il a été soumis à un ridicule implacable. Caligula, en particulier, a pris plaisir à l'humilier. Il semble que Claudius a évité de justesse la mort sous le règne de Caligula parce que l'empereur a pris plaisir à l'humilier et à le faire mal paraître. Lorsque Claudius devient empereur, le rine prend fin. Sa santé globale s'est également considérablement améliorée.Il, en revanche, est paralysée par la peur. Cela aussi est compréhensible.

Claudius ne jette jamais son image en tant qu'homme exceptionnellement faible, ce qui donne à ses adversaires la raison d'avoir peur de lui. Une douzaine de parcelles ont été lancées contre lui tout au long de ses treize ans au pouvoir. Les traceurs sont généralement à portée de main lorsque vous en avez besoin. Une intrigue est planifiée par ses propres esclaves; Un autre est formé par sa femme, Messalina; Et un tiers est éclos par les sénateurs les plus haut de gamme de la ville de Rome. La santé mentale de Claudius se détériore dans chaque cas, malgré le fait que ses adversaires sont appréhendés et exécutés. Il devient plus erratique, se demandant pourquoi les individus qu'il a tués ne sont pas à la table à manger avec lui. Pas une plaisanterie désagréable du genre que Caligula aimait créer, mais une véritable confusion de la part du public. Sa règle, en revanche, n'est pas sans ses réalisations. Par exemple, c'est Claudius qui a terminé la conquête de la Grande-Bretagne qui avait commencé plusieurs années auparavant sous la direction de Julius Caesar.

La bonne fortune de Claudius se termine dans 54 CE, alors qu'il, avec tout le Sénat, est assassiné. Suetonius nomme quelques suspects possibles, dont sa quatrième épouse, Agrippina, qui est accusée de mettre du poison dans son plat de champignon préféré pendant que il dormait.

Nero est une personne vaine et imparfaite.

Lorsque Claudius épouse Agrippina, il adopte son fils, Nero, qui grandit sous sa garde. Cela met Nero comme le suivant en ligne de succession, qui est l'une des raisons pour lesquelles beaucoup pensent qu'Agrippina était responsable de l'empoisonnement du repas de Claudius. Il avait 16 ans lorsqu'il a été couronné empereur sur les marches du palais royal. Il semble avoir la création d'un souverain réussi. En hommage à Auguste, il met fortement l'accent sur la gentillesse et la clémence de sa part. Il abaisse les impôts qui tombent les plus lourds sur le dos des gens ordinaires et dépensent son propre argent pour étendre les murs de la ville de Rome et construire un nouveau système de canal. Lorsqu'on lui demande de signer les ordres d'exécution, il soupire et dit qu'il souhaite qu'il n'ait jamais eu appris à écrire, car cela lui aurait sauvé la vie. Malheureusement, c'est une production sur scène.

Lorsque les pensées du jeune empereur s'éloignent, il ne rêve pas de la grandeur de Rome, mais plutôt de sa propre célébrité. Surtout, il aspire à être reconnu comme un très grand artiste. Il pratique la lyre, un instrument à cordes qui ressemble à une petite harpe qu'il tient entre ses mains, et il travaille à améliorer sa voix chantante. Pour ce faire, il passe des jours à s'allonger sur le dos avec un gros poids de plomb attaché sur sa poitrine. De plus, il utilise des lavements pour maintenir un poids santé et évite de manger des pommes, qui sont considérées comme nocives pour les accords vocaux. Les résultats de ses tentatives sont insuffisants, selon Suetonius, qui caractérise sa voix comme "faible et bourru".

Nero, en revanche, est satisfait de son développement. Après avoir cité un adage grec qui déclare que les chansons inouïes ne sont jamais agréables, il a commencé à organiser des concerts pour les classes supérieures de Rome. Les performances de Nero sont connues pour se dérouler pendant plus de 10 heures, et les visiteurs ne sont pas autorisés à quitter les locaux pendant cette période. La seule issue est de tomber mort, ou du moins semble être mort, et d'être retirée sur une civière - une tromperie que plus de quelques participants ont réussi à réussir.

Nero était fasciné par une variété d'arts, y compris la musique, mais il avait également le désir de reconstruire le tissu architectural de Rome. En l'an 65 CE, un incendie catastrophique a englouti la ville, détruisant complètement son noyau historique. Beaucoup de Romains pensent que Nero a mis le feu afin d'atteindre son objectif de transformer la capitale en quelque chose de plus comme lui-même. Est-il possible que Nero soit celui qui a déclenché l'incendie? Suetonius croit qu'il l'a fait, et c'est dans ces passages que nous pouvons retracer les origines de l'idée que Nero était assis à ne rien faire pendant que Rome brûlait. Selon Suetonius, Nero a grimpé une tour surplombant la ville, puis a chanté toute la composition dramatique de la chute de Troy tout en se tenant là en regardant le feu.

Les excès de Nero ont conduit à sa disparition.

Après le grand feu de Rome, survenu en 65 EC, les choses ont commencé à se détériorer. Les sénateurs prévoient de renverser leur monarque vaniteux, mais leur plan est contrecarré. La position de Nero est désormais plus sûre qu'elle ne l'a jamais été. Il a maintenant une toile vierge sur laquelle réaliser ses aspirations créatives, grâce à l'épave de la ville qui l'entoure. Il n'y a qu'un seul problème: il a déjà drainé le trésor impérial de tous ses fonds. Ce problème de trésorerie a été rapidement résolu par Nero, qui a confisqué les richesses des marchands, des aristocrates et des membres de la famille - même en les assassinant - afin d'atténuer la situation. L'aristocratie romaine a commencé à chercher une alternative à leur empereur parce qu'ils avaient peur de perdre leur vie. Selon Nero, les richesses sont censées être gaspillées et ceux qui sont responsables de leur argent sont considérés comme des avarers. Comme il l'a observé, "les vrais messieurs jettent constamment leur argent".

Il s'efforce de répondre à ses propres attentes. De plus, il ne porte jamais les mêmes vêtements plus d'une fois et joue sa richesse sur le résultat d'un seul rouleau de dés. Lorsqu'il trouve quelqu'un qu'il aime, il les prodigue avec des cadeaux. Un gladiateur nommé Spiculus et un musicien de lyre nommé Menecrates viennent posséder le genre de domaines qui ont été auparavant désignés pour les héros de guerre de cette manière. Les chevaux et les mules qui tirent sa voiture et portent ses biens sont tous deux chaussés d'argent, tout comme sa voiture elle-même. S'il choisit d'aller en bateau, les rives des rivières et les plages des baies sont parsemées de bordels de fortune pour l'accueillir tout au long de son voyage. La question est: où obtient-il l'argent à payer pour toutes ces extravagances? En un mot, c'est un casse.

La fortune de toute la famille est confisquée, et les avocats qui ont préparé le testament sont condamnés à une amende si un noble décède et ne lui laisse pas une partie suffisamment substantielle de son héritage. Le jour du marché, il envoie des agents pour vendre des colorants illicites à des clients sans méfiance qui ne sont pas au courant de leur achat. Un grossiste qui achète une petite quantité de cette teinture est faussement accusé d'avoir violé la loi et perd son entreprise auprès de l'empereur à la suite de cette accusation. Nero utilise une variété de méthodes pour atteindre ses objectifs, y compris le meurtre. Prenons, par exemple, sa tante, Domitia, à qui il administre une dose mortelle de laxative après avoir découvert sa confination au lit en raison d'une constipation sévère. Il a pris possession de son héritage avant même qu'elle ne soit décédée.

Lorsqu'une rébellion contre Néron éclate en Espagne, les classes supérieures effrayées de Rome se rassemblent derrière la tête de la révolte - un général nommé Galba - et le soutiennent. En 68 CE, le Sénat et les soldats ont reconnu Galba comme l'empereur et l'ont proclamé le premier empereur romain.Nero se commet parce qu'il croit qu'il n'a pas d'autre option.

Galba et Otho ont régné pendant seulement un an chacun, marquant l'année des empereurs de courte durée.

Lorsque la femme d'Auguste, Livia, plante un baie au début de son règne, il devient le premier empereur romain. Il prospère et devient finalement connu sous le nom de «dynastie julio-claudienne». Les héritiers d'Auguste portent des couronnes de laurier fabriquées à partir des feuilles de l'arbre, et elles leur enlèvent des boutures pour planter de nouveaux arbres. Ce sont aussi de nature symbolique. Si l'un des jeunes arbres meurt, on pense que la mort du planteur qui l'a planté est imminente. Dans l'an 68 CE, c'est le propre arbre de Livia qui se décolle à la base, apportant de la malchance à toute la famille. À la suite du suicide de Nero, la ligne Julio-Claudienne est officiellement éteinte. Galba, l'initiateur de la rébellion contre Nero, tente maintenant de monter sur le trône.

Avant la révolte, il avait servi l'Empire en tant que leader fidèle et un fidèle serviteur. Lorsque Caligula inspectait ses soldats en Espagne, il a été félicité pour avoir sprint à 20 kilomètres derrière le char de l'empereur, qui était un record à l'époque. Plus tard, ses alliés l'ont encouragé à prendre le contrôle de l'Empire romain après la mort de Caligula. Il a refusé et, par conséquent, il a gagné la gratitude de Claudius pour le reste de sa vie. Galba, le général, était bien conscient de qui il avait besoin d'impressionner et des avantages qu'il obtiendrait s'il le faisait.

L'empereur Galba, en revanche, n'était pas en train d'apaiser les autres. Cela présente un dilemme car ses troupes ne le placent pas sur le trône de la bonté de leur cœur, comme on le pense souvent. On leur a offert une somme d'argent substantielle. Galba refuse de tenir ses promesses, affirmant de manière hautaine que c'est son habitude de "prélever des soldats, de ne pas les acheter". Sa trahison n'est pas prise à la légère par ceux qui l'entourent. Les légions allemandes de Rome ont déclaré leur propre chef l'empereur - un général nommé Vitellius - et a commencé une marche sur la capitale ... alors que Galba se précipite pour maintenir sa position, un sénateur ambitieux du nom d'Otho fait sa propre tentative pour établir son propre statut.

Le coup d'État est lancé par Otho, qui est enragé qu'il a été transmis par Galba, qui a nommé un sénateur avec beaucoup moins d'expérience en remplacement. C'est une tâche assez simple à faire. Il n'y a aucun moyen que les troupes stationnées dans la capitale protégeraient un monarque qu'ils méprisent, encore moins mourir dans sa défense. En réponse à la nouvelle du coup d'État, Galba s'est précipité dans la rue pour restaurer l'ordre, pour être mortellement attaqué et assassiné par une foule en colère. Il est au pouvoir à Rome que depuis sept mois. Otho, en revanche, n'a pas vécu pendant très longtemps. En fin de compte, cependant, il survit à sa main, laissant une bonne position défensive en faveur du montage d'un assaut catastrophique contre lui.

Une guerre civile longue et mortelle semble maintenant être à l'horizon. Lorsque les noms de Brutus et Cassius sont parlés, Otho, qui n'a toujours pas récupéré de son traumatisme, est impatient de l'empêcher. Le 16 avril, il s'est suicidé en se poignardant dans le dos avec son propre couteau. Il n'a été empereur que depuis un peu plus de trois mois.

Vitellius et Vespasien étaient des rivaux amers pour le droit de gouverner la ville de Rome.

Le suicide d'Otho n'a pas évité la guerre civile qu'il avait redoutée. Vitellius était une personne bien connue dans le monde romain. Son appétit insatiable pour le luxe est insensable. Le Trésor manque rapidement de fonds, et il a recours à des impôts élevés sur les gens ordinaires tout en pillant les riches. Les critiques d'une telle tyrannie ne restent pas longtemps dans leurs positions. Dans cette société, les chanceux sont bannis, tandis que les malheureux sont tourmentés et même assassinés. À l'été de 69 CE, les hommes de la légion orientale de Rome avaient rassemblé leur courage et étaient prêts à se rebeller. Qui les gouvernera, en revanche, s'ils réussissent à renverser Vitellius? Ils examinent une liste des autorités provinciales pour découvrir qui ils sont. Les noms des personnes qui ont été jugées inadaptées à assumer le rôle de l'empereur ont été référencées. À un moment donné, ils tombent sur quelqu'un qu'ils aiment: Vespasien.

Malgré le fait que Vespasien ne soit pas venu de la classe sénatoriale, dont la plupart des empereurs romains sont choisis, il a eu une carrière distinguée. Par exemple, c'est Vespasien qui était le moteur de l'invasion de Claudius de la Grande-Bretagne dans les années 40. Une révolte juive en Judée a été supprimée sous son commandement en 66 CE, et il a été confié à cette tâche. Malgré le fait qu'il n'a pas pu remplir la victoire, tout le monde pense qu'il a bien performé. Le seul imperfection sur le record de Vespasian est un moment d'indiscrétion pendant le règne de Néron qui lui a presque coûté la vie: il a été forcé de fuir après s'être endormi lors de l'un des infâmes concerts musicaux de l'empereur, ce qui a abouti à sa capture et à sa exécution.

Vespasian était une personne très difficile à persuader. Quand tout se résume à cela, un événement étrange l'inspire à se battre pour le trône. Sa maison est détruite alors qu'un bœuf s'introduit, dispersant le personnel et faisant tomber le mobilier. Il, en revanche, descend au sol et incarne son cou en reddition quand il voit Vespasien. C'est sans aucun doute un présage positif. Le soulèvement a commencé. Malgré les meilleurs guerriers que l'Empire avait à offrir, la position de Vitellius s'est détériorée à la suite d'une pression continue. Légion après la Légion, province après province, après la province, après la province, après la province, après la province, après la province, après la province. Vitellius essaie d'abdiquer de la peur pour sa vie - mais aucun sénateur, magistrat ou consul ne peut être trouvé pour prendre sa place à la suite de ses efforts.

Lorsqu'il reçoit un mot selon lequel les troupes de Vespasien s'approchent des portes de la ville, il s'enfuit vers les chambres du portier du palais impérial pour se cacher de l'ennemi. Son emplacement est découvert par un avant-garde, et les troupes le torturent avant de le jeter dans une fuite de marches. Son cadavre est transporté dans les rues de Rome avant d'être jeté dans la rivière Tiber à la fin du film. Vespasian a été officiellement déclaré empereur le 22 décembre, 69 Celle-ci lorsqu'il a succédé à son père, il est devenu le quatrième homme en une seule année civile pour détenir cet honneur.

Vespasian était un souverain astucieux et rusé.

Initialement, Vespasien est décrit comme étant "confus" par sa nouvelle position, selon Suetonius. Quel genre d'empereur pensez-vous qu'il se passera être? Rome était devenue une ville désorganisée et chaotique à la suite des extravagances de Nero et une année de guerre civile. Vespasien découvre la solution à sa question: il rétablira la discipline impériale dans tout l'empire. Cela implique de pénaliser tout ce qui est considéré comme mou ou indulgent. Un gars qui sent fortement le parfum approche Vespasien pour le remercier pour une commission, mais Vespasian est dégoûté par la situation et annule son propre ordre. "S'il avait été de l'ail, je n'aurais pas été dérangé autant", a-t-il admis par la suite. À une autre occasion, on lui a présenté une demande d'allocation de chaussures spéciale d'une brigade militaire. En conséquence, il refuse et les informe qu'ils devraient s'attendre à marcher pieds nus à l'avenir.

Vespasian n'est pas un fan de ceux qui le flattent. Dès que les membres de sa cour affirment qu'il est descendu d'un soldat qui s'est battu avec le héros céleste Hercules, le roi éclate en riant. Il est bien conscient de ses humbles débuts et ne voit pas besoin de les cacher. Cette humilité est également au cœur de sa volonté de tolérer la grossièreté sur une base occasionnelle. Lors d'un de ses voyages à l'extérieur de Rome, il est tombé sur Demetrius le cynique, un philosophe qui était bien connu pour sa langue caustique. Quand il s'approche, Demetrius refuse de supporter de l'accueillir et crie à la place un commentaire désobligeant. Vespasian vient de dire: "Bon chien!" en réponse. Vespasian, en revanche, avait ses propres vices. Le Trésor impérial est toujours à un point bas, et il a de grandes ambitions pour l'avenir. Par exemple, la construction de l'amphithéâtre connu aujourd'hui sous le nom de Colisée a commencé au cours de ces années.

Quelle a été la stratégie de réalisation de Vespasian? Il élève les fonctionnaires corrompus à des positions élevées, fera les yeux pendant qu'ils abusent de leurs positions pour collecter des pots-de-vin, puis les accusent d'extorsion une fois qu'ils en ont été inculpés. En attendant, leurs gains mal acquis se retrouvent dans leurs propres comptes bancaires. L'astuce éponge porte le nom du fait que l'empereur trempe ses fonctionnaires dans l'eau avant de les serrer à sec avec une éponge. Une autre approche consiste à simplement mettre des impôts sur des articles précédemment non accélérés - tels que les toilettes publiques - qui étaient auparavant exonérés de fiscalité.

L'impôt d'urinoir de Vespasian est crédité d'avoir inventé le terme PECUNIA non Olet, ce qui se traduit par «l'argent ne sent pas». En réponse à la plainte de son fils selon laquelle il était allé trop loin pour inculper des toilettes publiques, Vespasian lui a donné une pièce qui avait été saisie des revenus du premier jour et lui a demandé si elle sentait une faute. La réponse de Titus était "Non, Papa". Lorsque Vespasian s'est demandé, il a rencontré une expression perplexe. "Il semble être venu directement de l'urinoir!" il a dit. Vespasien, en revanche, malgré ses défauts, était un empereur très populaire. Le 24 juin, 79 CE, il a succombé à des causes naturelles à la suite d'un règne de pouvoir de dix ans.

Vespasian a un rêve dans lequel il voit un ensemble d'écailles parfaitement équilibrées, juste avant sa mort. Claudius et Nero sont assis dans une casserole, alors qu'il est assis dans l'autre avec ses deux fils, Titus et Domitian. C'est une vision de l'avenir. Pendant le règne de sa lignée familiale - la dynastie flavienne - Rome a été jugée pendant le même nombre d'années que par Claudius et Nero.

Titus: Je suis comme mon père. Je suis comme mon fils.

Titus, le fils aîné de Vespasian, a pris le relais en tant qu'empereur le 24 juin 79 CE, alors qu'il avait 39 ans. Titus était un jeune homme très doué. C'était un épéiste qualifié, un harpiste talentueux, et un orateur fluide et articulé de l'ancien grec. Il était également passionnément dévoué à ses amis et à sa famille. Être le fils de Claudius, Britannicus, était une source spéciale d'affection pour lui quand il était enfant. La coupe de Britannicus a été contaminée par le poison de Nero, et Titus a pris le contenu restant de la coupe pour montrer sa compassion pour son copain, qui avait été tué par l'empereur. Il s'est approché dangereusement pour se suicider.

Son père l'a nommé comme son bras droit en Judée, et il s'est rapidement établi une réputation dans la région. Lorsque Vespasien a été élevé à la position de l'empereur, Titus a pris le commandement des activités de l'Empire. Il était sous son commandement que les troupes romaines ont traversé les murs de Jérusalem, qui avait été le dernier bastion des insurgés juifs anti-romains. Ce fut une perte humiliante sur tous les fronts. En 70 CE, la ville a été ravagée, ses lieux sacrés ont été démolis et ses habitants ont été expulsés de leurs maisons.

Le triomphe de Titus l'a élevé au statut d'un héros à travers l'Empire, et il a même reçu une couronne honoraire en Égypte pour ses efforts. Des rumeurs ont circulé selon laquelle il avait des ambitions de monter sur le trône impérial, mais il s'est précipité à Rome pour promettre son allégeance à son père, Vespasien, décédé l'année précédente. Le règne de son père était impitoyablement protégé par lui dans la capitale, et il a personnellement supervisé les exécutions de responsables traître et de généraux qui ont franchi la ligne. De nombreux Romains ont pris cette brutalité comme un signe qu'ils avaient affaire à un deuxième Néron, mais après avoir remplacé son père en 79 CE, Titus s'est avéré être un empereur aux manières douces et gentilles.

Il protège les droits de propriété de son peuple, donne une audience à tous ceux qui le demandent et abolis la police secrète, qui avait été créée par Caligula et était largement méprisée. Au lendemain d'une série d'incendies et d'un tremblement de terre qui a provoqué une dévastation dans toute la péninsule italienne, il a retiré les décorations de sa propre résidence et les a distribuées à des structures publiques. Il soupire alors qu'il s'assoit pour souper un soir, réalisant qu'il n'avait rendu service à personne dans les 24 heures précédentes. "Mes copains," pleure-t-il, "J'ai gaspillé toute la journée!" La règle de Titus n'a duré que deux ans, mais il a laissé une empreinte durable sur la ville où il est né et a grandi. C'est pendant son règne que le Colisée, qui deviendrait un emblème mondial de Rome, a été terminé.

Domitian a mis fin à la dynastie flavienne d'une manière brutale.

Titus prononce ses derniers mots juste avant de s'évanouir et de succomber à la mort. Il pense qu'il est injuste qu'il meurt à un si jeune âge, car il n'a rien fait qu'il regrette. Il prend ensuite un moment pour réfléchir à ses remarques précédentes. Puis il se souvient qu'il y a une chose qu'il regrette vraiment dans sa vie. C'était sa décision de laisser Domitian, son frère et successeur, continuer à conspirer contre lui. C'était la seule erreur de sa vie autrement sans défaut. Il n'avait pas pu le tuer ni même bannir à cause de son incapacité. Son échec à intervenir a maintenant entraîné un prix payé par Rome. Titus avait toujours été un enfant très brillant.Domitien, d'autre part, était simplement au sommet de sa couche sociale, l'élite sénatoriale privilégiée dans laquelle l'ascension de son père au pouvoir l'avait poussé ainsi que ses frères et sœurs. Il avait une bonne éducation et était compétent, mais il ne se démarquait pas toujours.

Alors qu'il était encore un jeune homme, il a tenté de se libérer de l'ombre de son frère aîné en organisant une expédition militaire en territoire allemand. En conséquence, il a reçu une grondement sévère pour agir si bêtement. À partir de ce jour, Vespasian et Titus se sont rendus ensemble dans une voiture à des événements publics, avec Domitien en les suivant à cheval derrière la calèche. Il semble avoir été complètement pris par surprise par la mort de Titus. Le pouvoir qui lui a été accordé à la suite d'années de comprimé contre son frère l'a laissé confondre ce qu'il faut en faire. Au cours de plusieurs mois, il a été confiné dans sa chambre, où il a passé ses journées à collecter des mouches avec des aiguilles pointues. Il est réveillé par une excitation soudaine d'intérêt pour l'amélioration de la société. Il reconstruit les structures qui ont été détruites par les incendies, augmentent le salaire des troupes et met de côté plus de territoire pour la production de céréales. Cependant, ces changements ne semblent pas garder son attention très longtemps.

Domitian dirige maintenant ses tendances vengeantes envers les autres. Il tue des individus sur l'impulsion du moment. Dans un cas, la victime est un enfant maladif qui ressemble à un acteur qu'il méprise; Dans un autre, la victime est un historien qui fait un commentaire insignifiant qui l'irrite. Il torture personnellement des captifs qu'il croit être en possession d'informations importantes, et il coupe les mains de ceux qui ne le font pas. Souvent, Domitian amène des victimes dans ses chambres, où il parle avec émotion de miséricorde et de compassion pour eux. Après avoir été bercé dans un faux sentiment de sécurité, il ordonne à ses serviteurs de les assassiner devant lui. Cependant, malheureusement pour la ville de Rome, Domitian était en bien meilleur état que son frère, Titus. Cependant, ce n'est qu'après 14 ans de mauvaisruple qu'il, comme tant d'autres empereurs devant lui, a été mis à genoux par la force. En 96 CE, il a été poignardé à mort par ses propres compagnons et serviteurs.

Le cadavre de Domitian est enlevé par des entrepreneurs publics, qui le traitent ainsi que ses restes terrestres avec peu plus de dignité comme s'il avait été un pauvre commun eux-mêmes. C'est la fin de la dynastie flavienne, ainsi que la conclusion de notre histoire.

Les douze Caesars se terminent par une sommation finale.

Ce que ces remarques transmettent vraiment, c'est que Julius Caesar n'a pas gouverné longtemps avant d'être assassiné, mais il a eu un impact sur la voie de l'histoire. Suivant, la ville de Rome était gouvernée par des empereurs, qui étaient des dirigeants divins avec une autorité illimitée. Le destin de l'Empire était désormais principalement décidé par le caractère des individus qui occupaient les positions les plus élevées de l'Empire. Les Julio-Claudiens ont été les premiers à arriver: il y avait l'Auguste rusé, le Tibère oubliable, la dangereuse Caligula, le Doddery Claudius et le Vainglorious Néro. Après la mort de Nero, l'année de quatre empereurs a commencé: Galba, Otho et Vitellius sont tous venus et sont partis en peu de temps. Vespasien, en revanche, est resté. Il s'est avéré être un souverain très compétent. Il a été succédé par ses fils, connus sous le nom de Flavians. Titus avait le même niveau de stabilité et de bon sens que son père. Domitian, en revanche, était hors de son esprit. La dynastie a pris fin à la suite de sa mauvaise héros et de sa mort en 96 CE.

Acheter Book - The Twelve Caesars par Suetonius

Écrit par BrookPad Équipe basée sur les douze Caesars par Suetonius



Article plus ancien Message plus récent


laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés